//RP DU MOMENT*
Titrejoueur & joueur
Resume } Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.

//LES RP LIBRES*www.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudo
//DEMANDES DE RP*www.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudowww.titre//Par pseudo



 

 :: PARTY HARD :: LES RPS Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bruise Pristine

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
2016-03-28, 22:21
Bruise Pristine.
Le son pulsait à travers son corps, conduisant Gabe à s’enfoncer un peu plus dans la foule de corps qui se mouvait sur la piste de danse. Il se laissa porter au gré des mouvements, de la musique, ivre de cette sensation. Il ne s’en lasserait jamais.
Les minutes passèrent pour s’étirer en heures, puis l’engourdissement de Gabe ne suffit plus. Il avait besoin de plus, pour ne pas sombrer à nouveau dans ses propres ténèbres. Un groupe de gars couverts du même tatou bien en vue étaient attroupés autour d’une table, des verres remplis d’alcools divers et tout un tas de drogues disposés devant eux.
Gabe déboula sans même plus y penser, envoyant son poing en pleine figure du mec le plus proche de lui, en hurlant qu’il faisait partie des autorités de la ville et qu’il allait les emmener au poste pour consommation de drogues illicites. Aussitôt les autres se jetèrent sur lui, avec leurs poings et autres.
A chaque coup, à chaque nouvelle blessure, sa guérison faisait bruler son corps, et Gabe se sentait tellement /vivant/.
Ils finirent par tous se faire jeter dehors, et Gabe continua à leur faire vivre un petit enfer, avant qu’ils ne réussissent à le faire ployer pour de bon, le laissant totalement défoncé sur le trottoir d’en face de la sortie de la boite. Il saignait, plaies béantes se refermant petit à petit. Il était tellement amoché que son corps fumait en se régénérant. Il grogna en se laissant aller contre le mur sale derriere lui. C’était l’une des meilleures parties, quand son corps palpitait tout entier, pour se battre contre la mort.
Une silhouette longue et fine se dessina devant lui, et Gabe du plisser les yeux pour la distinguer à travers le gonflement de ses deux paupières.
« Si tu veux ta part, va falloir attendre ton tour. » Il grogna, du sang dégoulinant de ses lèvres sur son menton.
FT ATTILA | EPICODE




F I G H T  
B R E A K
M E
M E
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
2016-03-29, 00:24

Bruise Pristine ~ Gabe FEAT Attila


Attila bougeait au rythme de la musique, un corps inconnu ondulant contre ses reins, deux mains fines sur ses hanches. D'une pression des poignets la femme dans son dos le fit se cambrer contre elle, sa poitrine frottait contre ses omoplates à travers le t-shirt trop fin qu'il portait.
Il sentait encore les effets des pilules qu'il avait prit une petite heure avant, dans une des chambres privées proposées par la boite. Il aimait bien danser dans la masse de corps inconnus le temps que les cachets finissent de donner à sa tête cette légèreté délicieuse.

En face de lui un visage se détacha soudain des autres. Le jeune homme n'avait rien de particulier, mais Attila le suivit de ses pupilles trop larges, la bouche entrouverte. Il semblait pulser au rythme des basses, se mouvant entre les corps pour disparaître et apparaître aux yeux d'Attila.
Celui-ci le suivit quand il s'éloigna un peu plus, abandonnant sa partenaire de danse sans même un regard.
Quelque chose se passa près d'une table, les coups se mirent à pleuvoir. Il reconnu les boys de Nicky entourer l'inconnu mais autour de lui les corps continuaient de bouger et de le ballotter à droite à gauche.

Lorsqu'il sorti enfin de la boite, l'air frais calma ses esprits embrouillés et il pu se concentrer peu à peu, dos au mur près de Max.
Max était sympa, il ne lui faisait jamais d'histoires et lui souriait même quand Attila arrivait. Parfois même c'était lui qui l'aidait à redescendre des chambres privées jusque dans la grande salle sombre de la boite. Quand il n'arrivait plus à différencier les murs du sol, que les cachets lui tournaient trop la tête et que l'euphorie post-orgasmique, mêlée aux drogues, lui coupait les jambes.

Sur le trottoir d'en face les boys de Nicky se déchaînaient sur l'inconnu qu'Attila avait suivit. Max ne disait rien et regardait ailleurs, il était payé en partie pour ça.
Attila attendit que la bande en finisse, et rentre à nouveau dans la boite, pour bouger. Plusieurs lui avait fait un petit signe du menton en passant.

Les blessures n'étaient pas belles à voir et devaient être particulièrement douloureuses se dit Attila avec détachement en s'approchant du corps écroulé contre le mur sale.
Les plaies se mirent à se résorber, la peau déchiquetée se reformant, les hématomes virant au bleu, puis au jaune à grande vitesse. Des volutes gracieuses de fumée montaient en spirales au fur et à mesure de la guérison.
Attila observa le phénomène avec ébahissement et curiosité.

L'inconnu l'interpella d'une voix un peu éraillée, du sang coulant contre sa mâchoire. Attila s'avança jusqu'à s'accroupir à sa hauteur et sorti un paquet de cigarette de sa veste. L'inconnu devait avoir un beau visage sous ses paupières gonflées, pommettes éraflées et lèvres éclatées.

"Tu devrais éviter de te frotter aux mecs de Nicky", Attila glissa une cigarette entre ses lèvres, ses yeux, toujours trop agrandis par la drogue, se promenant sur le corps de l'autre, "la prochaine fois ça sera sûrement une balle dans la tête."

Il lui tendit le paquet, un sourcil haussé.




« Sometimes awful things have their own kind of beauty. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
2016-04-09, 02:18
Bruise Pristine.
Nicky.

Gabe lève les yeux et croise le regard d’un inconnu qui se penche sur lui et lui propose une clope et un conseil. S’il était capable de mourir, il se serait dit que ce gars-là était un ange. « C’qui Nicky ? » qu’il dit, et il ajoute « C’toi ? J’dois pas m’frotter à toi ? » Il dit ça parce que, soyons honnêtes, ses neurones ont été méchamment touchés, et ils ont besoin de temps pour se réparer – quoi que, il ne sait pas si ses neurones se réparent un jour, et ça expliquerait pourquoi il est de plus en plus idiot. Il saisit la clope, mes ses doigts sont encore en bouillis. Il pisse le sang et ça s’infiltre dans le papier de la cigarette. « Merde. » Il grogne. Sa guérison prend un temps fou ce soir. Il se demande si l’un des mecs n’a pas un pouvoir à la con, du genre j’te touche et ça ralentit l’efficacité de ton pouvoir.
« C’est qui Nicky ? » Il essaye encore, les idées vaguement plus claires. « Une balle dans la tête, j’me demande… » Il se tait, et fixe le lointain de façon vide pendant quelques instants, avant qu’un craquement sonore ne retentisse – sa boite crânienne est totalement réparée maintenant, « J’me demande si ça me tuerais, ou si le temps que mon corps rejette la balle et se guérisse je peux survivre ? Faudrait que je teste. » Il balance, plus pour lui-même que pour le bel homme, vraiment.
« Tu devrais pas rester ici avec moi. J’attire les problèmes comme une merde attire les mouches. »
Il remua ses jambes, ses bras – il avait encore mal, mais tout refonctionnait parfaitement. Il se secoua, mais resta encore assis. Certaines plaies étaient toujours béantes. « Bordel, j’me suis pas loupé cette fois. » Il leva la tête vers l’autre homme. « Pourquoi tu m’as suivit jusqu’ici ? » Oui, parce qu’il l’avait vu, rester à la porte pendant qu’il se faisait démonter. N’oubliez pas que Gabe était surtout con en apparence.
FT ATTILA | EPICODE




F I G H T  
B R E A K
M E
M E
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Bruise Pristine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DAFTLAND! :: PARTY HARD :: LES RPS-
Sauter vers: